Philippines : deux typhons meurtriers en quelques jours

Les Philippines n’ont pas le temps de se remettre du passage du typhon Sarika. Un super typhon baptisé Haima est arrivé mercredi soir dans la province de Cagayan, au nord. Accompagné de vents très puissants, celui-ci a provoqué des glissements de terrain ayant causé la mort d’au moins quatre personnes.

 

Le super typhon Haima

Ce typhon est né au large des îles Mariannes et a rapidement pris de la puissance. Mardi, il atteint le niveau maximal, catégorie 5, sur l’échelle de Saffir-Simpson. Haima est l’un des plus puissants typhons que les Philippines aient jamais connus, selon les autorités. L’archipel s’est donc préparé à subir des fortes précipitations, des vents violents, mais aussi d’énormes vagues.

L’agence gouvernementale de gestion des catastrophes a estimé à plus de 10 millions le nombre de personnes pouvant être touchées par ce typhon. Les autorités ont alors mis en garde la population. « On ne s’attend pas seulement à des fortes pluies et à des vents puissants, mais aussi à des inondations, des glissements de terrain et des vagues géantes dans les régions côtières. Si vous habitez ces régions, vous êtes en danger. Mettez-vous à l’abri », avait prévenu le directeur du centre de coordination et d’informations sur les désastres du ministère de l’Intérieur, Allan Tabel.

Au moins quatre morts après le passage du typhon

Le super typhon Haima est entré dans la province septentrionale de Cagayan mercredi soir. Il a été accompagné de vents se déplaçant jusqu’à 225 kilomètres par heure avec des rafales allant jusqu’à 315 km par heure. En 24 heures, les cumuls de pluies ont atteint 360 mm, soit l’égale d’un mois de pluie pour la région.

Ces précipitations ont engendré des glissements de terrain. Quatre personnes en sont mortes, selon la protection civile. D’importants dégâts ont également été rapportés par les autorités, notamment dans des écoles et gymnases qui abritaient des habitants. « Ils appellent à l’aide car les toits ont été arrachés », déplore à la radio le maire de Tuguegarao, chef-lieu de Cagayan. « De nombreuses maisons ont été détruites », raconte Villamor Visaya, universitaire à Ilagan. « J’ai vu une école effondrée sous un grand arbre. »

Les Philippines connaissent en moyenne une vingtaine de typhons par an. A cause du changement climatique, les intempéries sont devenues superpuissantes ces dernières années. En quelques jours, l’archipel a connu deux tempêtes meurtrières. Après son passage aux Philippines, le typhon Haima se dirige vers Hong Kong, en Chine.

,